Archives mensuelles : avril 2018

Imed Melliti

Imed Melliti est Professeur d’enseignement supérieur en sociologie, coordonateur du master d’anthropologie à l’Institut supérieur des sciences humaines de Tunis (Université Tunis El Manar). Il est vice-président de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF).

Ses premiers travaux de recherche ont porté sur la sainteté et le confrérisme au Maghreb et ses centres d’intérêt actuels continuent de porter sur les transformations du champ religieux en Tunisie et au Maghreb. Il est l’auteur de plusieurs articles sur la sainteté, le religieux, les jeunes ainsi que sur l’histoire des sciences sociales au Maghreb et en Tunisie et le co-auteur de deux ouvrages dont l’un, portant sur les adolescents en Tunisie, est intitulé « De la difficulté de grandir. Pour une sociologie de l’adolescence » (2006). Il vient de conduire à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC), où il est actuellement chercheur associé, un programme de recherche sur les sentiments d’injustice et la définition du bien commun en rapport avec les dynamiques politiques du « printemps arabe » et il vient de diriger un ouvrage collectif qui a pour titre « La fabrique du sens. Ecrire en sciences sociales » (2016).

Impliqué dans l’ERC Tarica et plus particulièrement dans l’axe 3 consacré aux modèles de développement et à la question de la justice sociale, il participe activement aux enquêtes sur les formes et les lexiques de la contestation chez les jeunes.

David Goeury

David Goeury est docteur en géographie, enseignant chercheur au laboratoire Espaces Nature et Cultures de Sorbonne Universités et chercheur associé au Centre Jacques Berque de Rabat.

Spécialiste du rôle de la société civile dans le développement local des pays à revenus limités (Maroc et Inde), il a dirigé et coordonné plusieurs programmes de recherche action sur la préservation du patrimoine collectif saharien, l’urbanisation des espaces oasiens (ZERKA), l’innovation adaptée en milieu oasien, les activités génératrices de revenus à destination des populations infectées ou affectées par le VIH au Maroc.

Avec l’organisation Tafra, il cartographie et analyse les résultats électoraux au Maroc depuis 2002. Ces travaux ont été publié dans deux ouvrages : Le Maroc vote. Les élections législatives en chiffres (1963 à 2011) et La responsabilité des élus dans le cadre de la régionalisation avancée.

Au sein du programme Tarica, il analyse les résultats électoraux au Maroc et interroge les transformations institutionnelles en cours, dont tout particulièrement la mise en oeuvre de la régionalisation avancée. Pour cela, il développe une analyse territorialisée des parties prenantes et procède à une prosopographie de ces dernières. Parallèlement, il interroge la résilience des modalités tierces au-delà des modèles de développement binaire public-privé en s’intéressant aux biens communs.

Ces dernières publications sont :

Goeury David., Sierra Philippe., 2016,  Introduction à l’analyse des territoires : concepts, outils, applications, Paris : Armand Colin, 224 p.

Goeury David, «  Résilience, résistance et reconnaissance : destin de l’agriculture urbaine oasienne à Tiznit (Maroc) » , Géographie et cultures, 101, 2017, p.59-78.

Goeury David, Naji Salima, 2016,  « Revitalización de la Medina de Tiznit »   in Planur-e. Territorio, Urbanismo, Paisaje, Sostenibilidad y Diseno Urbano, #08 – Invierno 2016

Goeury David, 2017, « Les printemps arabes », in Andrieu Julien (dir.), L’Afrique : du Sahel et du Sahara à la Méditerranée, Paris : Ellipses.

Goeury David, 2017, « Inégalités socio-spatiales et politiques de lutte contre la pauvreté », in Andrieu Julien (dir.), L’Afrique : du Sahel et du Sahara à la Méditerranée, Paris : Ellipses.

Goeury David, 2014, « Une nouvelle géographie politique du Maroc. Le pouvoir est-il enfin dans les mains des villes ? », EspacesTemps.net, Travaux, 12.05.2014

Goeury David, 2014, « La visite royale comme réponse au stress territorial : les conséquences des manifestations rurales dans le Haut Atlas central et oriental marocain », L’Espace Politique, 24 | 2014-3

Marouen Taleb

Marouen Taleb, chercheur post-doctorant au sein de l’ERC-TARICA, actuellement en
affectation à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC, Tunis), est docteur en urbanisme et aménagement du territoire de l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis. Il est titulaire également d’un master en géographie. Ses recherches s’inscrivent dans les domaines de la géographie économique et des sciences de l’aménagement en rapport avec les modèles de gouvernance territoriale et de développement. Sa thèse porte sur les modèles de localisation des activités industrielles en prenant pour cas d’étude celui du Grand Tunis. Ses travaux au sein de l’ERC Tarica s’inscrivent au sein de l’axe 3 relatif au modèles de développement, de gouvernance et de justice sociale qui sont étudiés sous l’angle de la décentralisation actuellement en cours de mise en place en Tunisie.

 

Parmi ses publications récentes figurent :

  • A paraître/sous presse. Taleb, M. (2018). Les trois faces de la localisation des industries dans le Grand Tunis : les logiques planificatrices à l’épreuve d’une métropolisation fragmentée. In M. Ben Jelloul « Régionalisation et Gouvernance » actes du colloque international – du 01 au 03 décembre 2016 – Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis – TUNSIE.
  • A paraître/sous presse. Taleb, M. (2018). Les trajectoires périurbaines de l’industrie : l’ouest du Grand Tunis, une marge convoitée ?». In H. El Abassi « Recomposition et développement des espaces périurbains dans le bassin méditerranéen – regards croisés »
  • Taleb, M., Sallemi, R. (2016). Territoires sensibles en eaux troubles : la gouvernance des îles inoccupées en Tunisie entre la préemption du pouvoir central et les aspirations locales. In C. Hadrossek, M. Baron, C. Grasland, N. Lambert, S. de Ruffray, C. Zanin & A. Bennasr, Maillages territoriaux, Démocratie et Elections, actes du colloque international, 15-16 janvier, Monastir (pp.65-74). Sfax : SYFACTE.
  • Taleb, M., Sallemi, R. (2015). La sur-fréquentation touristique des îles Kuriat en Tunisie ou l’usage spontané d’un territoire sensible. In J.M.B. Del Rosario, A.G. Molina & C.B. Eyzaguirre, Tendencias en destinos turisticos, (pp.547-564). Las Palmas : Universidad de Las Palmas de Gran Canaria.