Médias et transition au Maghreb : de la révolution à la régulation – novembre 2017

“Médias et transition au Maghreb : de la révolution à la régulation” :

Le 28 novembre 2017, Enrique Klaus, postdoctorant ERC-TARICA / CNRS a présenté
au département de communication de l’Université de Galatasaray une conférence
publique intitulée « Médias et transition au Maghreb : de la révolution à la régulation ».
Son objectif était de partir d’un événement largement connu du public de la conférence
(la « révolution ») pour en arriver à l’un de ses prolongements à travers le chantier de
réforme du secteur médiatique en faveur de la régulation audiovisuel.

La conférence revenait sur l’un des aspects des recherches postdoctorales d’Enrique
Klaus concernant le lien supposé entre changement politique (de régime ou de
personnel politique) et introduction de la régulation audiovisuelle. D’un point de vue
« pédagogique », il s’agissait de présenter à des étudiants rompus à la littérature des
sciences de l’information et de la communication une problématique s’articulant à un
vaste champ de la littérature académique en sciences politiques, à savoir la sociologie
des changements de régime.

La conférence a porté sur 5 points. Il a tout d’abord fallu revenir sur la définition de la
régulation dans le New Public Management en général et sur le secteur médiatique en
particulier. Les trois points suivants ont consisté à offrir au public des éléments de
contexte concernant la donne médiatique et les politiques publiques en direction du
secteur avant et après 2011, en Tunisie, au Maroc et en Algérie. Le dernier point a
concerné le volet comparatif de la recherche à proprement parler. On a ainsi montré que
l’introduction de la régulation audiovisuelle au Maghreb, dans la majorité des cas, d’une
réforme impulsée par le haut et – selon les contextes – susceptibles de réappropriation
de la part des acteurs oeuvrant à sa mise en œuvre à des fins politiques, la vidant ainsi
de sa finalité première : la libéralisation effective des ondes.