Economies « informelles » et modèles de développement en Afrique du Nord

Séminaire organisé dans le cadre de l’ERC TARICA


Evénement reporté à une date ultérieure


Université Paris Diderot
Bâtiment Olympe de Gouges

8, Place Paul Ricoeur
75013 Paris

Change de devises et vente d’essence de contrebande au bord de la route.
Doron A., 2014, route de Ben Gardane, Tunisie.

Intervenant.e.s

Questionner les recompositions des modèles de développement au prisme de l’économie informelle en Tunisie

Les activités informelles sont une réalité incontournable des paysages économiques nord-africains. En Tunisie, la chute du régime du président Ben Ali a révélé les faiblesses du « miracle économique » et mis en lumière un phénomène jusqu’alors largement passé sous silence. À présent, l’ensemble des acteurs politiques et institutionnels s’accorde pour souligner le danger que fait peser l’importance des activités informelles sur l’équilibre économique, mais aussi politique, social et sécuritaire du pays. Cependant, cette question révèle surtout les difficultés de l’action publique à appréhender le phénomène, de même que les impasses d’un modèle de développement centré sur l’État qui semble dépassé.
Réalité multiforme, particulièrement difficile à appréhender car échappant largement aux mesures statistiques, l’économie informelle apparaît pourtant au croisement des questionnements articulant inégalités, redéfinition des modèles de développement, et rôle de l’État. Ainsi, la communication propose de discuter ce prisme d’analyse de la recomposition des modèles de développement en Tunisie. À la suite des éléments de cadrage nécessaires quant à l’économie informelle en Tunisie et son articulation avec les enjeux du développement, la communication présente les premiers résultats d’une enquête croisant approche institutionnelle de l’informel et approche localisée dans les régions frontalières, avant de proposer une grille de lecture de la redéfinition des modèles de développement au prisme de l’informel.

  • Petia Koleva, Université de Paris- LADYSS (UMR 7533)
  • Amel Ben Rhouma, Université de Paris, EA CEDAG

« Informel » et « modèles de développement » au prisme des entreprises : le cas de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) en Tunisie 

La définition officielle de la RSE en Europe ainsi que la littérature existante sur les pratiques RSE dans le monde mettent en évidence les deux façons possibles pour les entreprises d’exercer leur responsabilité : formelle et informelle. La première est associée aux grandes entreprises, particulièrement visibles et disposant des moyens nécessaires pour communiquer sur leurs actions auprès des différentes parties prenantes, alors que la seconde forme, plus intuitive et liée à l’éthique, est supposée caractériser les petites et moyennes entreprises. Notre communication vise à démontrer qu’au-delà de l’effet taille, le contexte socio-institutionnel joue un rôle important dans les formes que peut prendre la RSE dans un pays en pleine mutation comme la Tunisie après 2011. La réflexion s’appuie sur des données secondaires et sur des entretiens avec les acteurs majeurs de la RSE tunisienne (entreprises, experts, représentants de la société civile). Partant d’une typologie des « modèles de développement » de la RSE, appliquée à des contextes spécifiques (ex. Jamali et Neville, 2011), nous mettons en évidence les dynamiques endogènes et exogènes qui tendent à rendre la RSE plus formelle dans la période post-révolutionnaire en Tunisie, même si des éléments d’informalité demeurent.  

Retrouvez le programme complet des séances du séminaire de l’ERC TARICA 2019-2020 à cette adresse : programme séminaire 2ème semestre

  • 🥂 Le séminaire sera suivi d’un pot 🥂
  • Inscription en ligne gratuite mais obligatoire: http://bit.ly/37Rmprg

Nous contacter : erc.tarica[at]gmail.com


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search